La sieste en journée permettrait d’améliorer ta créativité et productivité de 35 %, selon une étude de la Nasa. D’ailleurs, le surmenage ne mène pas l’hyper productivité. Et même si tu as abandonné la sieste le jour où tu es entré en école primaire, ses bienfaits sont trop nombreux pour être oubliés.

À chacun sa sieste !

  • La Sieste, c’est 20 à 30 minutes pour une récupération optimale. Tu peux ajouter 5 à 10 minutes supplémentaires en fonction de ton état de fatigue.
  • Si tu n’as pas assez de temps, il existe la micro sieste ou “sieste flash” : Une petite dizaine de minutes les yeux fermés, 2 à 3 fois par jour pour bien reposer ton corps.

Le moment le moins adapté pour se réveiller se situe après la moitié du cycle de sommeil, pendant la phase de sommeil profond. C’est pourquoi tu dois utiliser un réveil et ne pas aller au-delà des 40 minutes de sieste.

L’importance du repos au travail.

Les Japonais pratiquent la sieste, même au travail. Dans la culture nippone, elle signifie que tu viens de produire un effort conséquent.  Après un moment de concentration intense en milieu de journée, un temps de repos permettra de remobiliser ton cerveau plus efficacement. Une courte sieste est plus revitalisante qu’un expresso caféiné. Elle améliore à la fois l’attention, la mémorisation et l’éloquence. Si le café t’est indispensable, commence par 10 minutes d’assoupissement !

Par exemple, un étudiant retiendra beaucoup plus facilement ses cours, s’il s’accorde des pauses entre chaque chapitre. Le cerveau n’est pas inactif pendant le sommeil, il prend le temps de classer les informations. Sa capacité de stockage étant limitée, le repos permet de faire le tri. En catégorisant l’importance des informations ainsi qu’en en effaçant le futile, il permet de façonner ta mémoire à long terme. Beaucoup d’exercices existent autour du repos pour stimuler ta capacité d’apprentissage.

La sieste, un coupe faim.

Il est 15h30, tu as mangé il y a 3 heures, mais la faim se fait sentir. Ton corps manque de nourriture ou d’énergie ? Si tu ressens le besoin de dormir, ton corps modifie la sécrétion de deux hormones : Il augmente la ghréline qui déclenche l’appétit. Diminue la leptine, qui elle, indique à ton corps qu’il dispose de suffisamment d’énergie.

Alors, ton cerveau assimile le manque d’énergie, mais ton horloge interne sait qu’il n’est pas l’heure de dormir. Il va donc t’inciter à combler ce manque par du grignotage. Au lieu de ça, arrête-toi 20 minutes et ferme les yeux.

Un temps de repos pour du stress en moins.

Si tu as vécu un épisode de stress inhabituel, opte pour une courte sieste. Lorsque tu es anxieux, ton rythme cardiaque s’accélère. Toute cette agitation favorise le risque d’AVC, d’infarctus ou bien d’hypertension.
La sieste aura l’effet inverse. Ainsi, elle aura pour but de ralentir ton rythme cardiaque en plus de t’apporter une courte phase de récupération. Le repos contribue à la défense de ton système immunitaire et cardiovasculaire qui te protège de ces maladies entre autres.

Sommeil = boost d’humeur

Dès lors que tu accumules les dettes de sommeil, ton stress risque d’être décuplé quand un problème se présente. Si tu te sens irritable et que tu as peur de t’emporter, 15 minutes de sieste pourraient aider à relâcher la pression. Un moyen simple de trouver réponses aux problèmes et améliorer tes relations avec ton entourage. Enfin, tu éviteras d’agir dans la précipitation pour faire les bons choix.

« Une sieste ? Non ! Pourquoi faire ? »

Bien sûr, pour toi, la sieste pourrait s’apparenter à de l’inactivité. Il existe de très bonnes techniques de relaxation comme la sophrologie ou le yoga. En plus de leurs vertus physiques et psychiques, ces deux méthodes sont de bonnes sources de repos, très proches des bienfaits de la sieste. Pas d’excuses si tu es débutant, il existe des démos et tutos accessibles facilement à partir de ton smartphone.

Une bonne sieste pour éviter les tracas du quotidien

Pour conclure, la sieste va recouvrir ton manque de sommeil pour améliorer ton quotidien. Bien sûr, le sommeil nocturne est le plus réparateur. Néanmoins, si tu éprouves de grosses difficultés à dormir la nuit, tourne-toi vers un centre du sommeil pour réaliser des examens plus poussés et détecter des troubles particuliers. Donne-nous ton avis et tes techniques !
Et n’oublie pas de prendre soin de ton corps, c’est le seul endroit où tu vis !