L’indice de masse corporelle (IMC) est un indicateur plus fiable que le poids pour évaluer ta corpulence.

IMC : Indice de Masse Corporelle

L’IMC permet de déterminer de manière objective la corpulence d’une personne. C’est pourquoi, il est utilisé dans un ojectif de suivi médical pour évaluer la surcharge pondérale d’une personne. Ensuite, il permet d’estimer les risques pour sa santé qui en découlent.

En premier lieu, c’est au 19ème siècle que le mathématicien et statisticien Adolphe Quetelet propose une première formule.

Mais à bien considérer les choses, le professeur Nick Trefethen de l’Université d’Oxford estime que cette formule est incorrecte. C’est à dire qu’elle manque de précision du fait de sa sous-estimation de la masse musculaire des personnes de grande taille.

Finalement, en 2013, il compose une nouvelle formule que nous te mettons ci-dessous à disposition (source : people.maths.ox.ac.uk)

Exceptions

Cependant, il est important de noter que l’IMC est un calcul fiable pour les femmes et hommes adultes de 18 à 65 ans. Au contraire, il est hasardeux pour les individus suivants:

  • Femmes enceintes,
  • Mères qui allaitent,
  • Personnes gravement malades,
  • Seniors,
  • Athlètes d’endurance,
  • Sportifs plutôt très musclés.

Calculatrice

Saisis tes informations

Résultat

  

Interprétation

Selon l’OMS la classification de cet indice est le suivant :

  •  <16 : Anorexie ou dénutrition
  • 16,5 à 18,5 : Maigreur
  • 18,5 à 25,0 : Corpulence normale
  • 25,0 à 30,0 : Surpoids
  • 30,0 à 35,0 : Obésité modérée (Classe 1)
  • 35,0 à 40,0 : Obésité élevé (Classe 2)
  • >40 : Obésité morbide ou massive

Du reste, si tu veux un diagnostic plus important, évalue ton objectif et ton profil en 1 minute…

Les limites de cette notion d’IMC

En effet, si l’IMC est une formule simple à utiliser, elle ne ne signifie pas qu’elle est un indicateur fiable pour autant.

Par exemple, le calcul ne permet pas de différencier la masse grasse de la masse musculaire. Etant donné que les muscles sont plus lourds (lire l’article « Maigrir ou mincir« ), un athlète musclé pourra avoir un taux faible de masse grasse mais être classifié comme étant en surpoids.