Le jeûne, appelé fasting ou intermittent fasting en anglais, est pratiqué depuis des décennies. Une méthode qui permet de perdre du poids et de réduire ta consommation alimentaire. Le jeûne intermittent permet avant tout de réguler et améliorer ton métabolisme tout en dépensant moins. Un petit geste pour la planète pour une grosse satisfaction.

Comment fonctionne un jeûne ?

Pour commencer, lorsque tu manges, une partie de l’énergie est utilisée, l’autre stockée. Si tu ne te dépense pas, cette énergie se transforme en graisse. Du coup, cette graisse est à son tour stockée, entraînant la prise de poids.

L’insuline, l’hormone sécrété dans le pancréas, s’occupe de distribuer les sucres au sang. Ces sucres sont ensuite consommés au cours de ta journée (déplacement, concentration, …). Si tu manges trop d’aliments riches en sucre ou ne fait pas assez d’exercice, l’insuline, transportera l’excédent de ce sure, dans tes muscles, ton foie ou les tissus adipeux, le gras. C’est là que les risques s’installent pour ta santé.

Ainsi le jeûne te permet, en limitant la quantité de nourriture, de ralentir le processus de création d’insuline. L’objectif pour toi est de découvrir ce dont ton corps a réellement besoin pour fonctionner en équilibrant tes apports et dépenses énergétiques. D’autre part, tu abaisses aussi le nombre de calories avalées. De ce fait, tu règles les différentes sécrétions hormonales qui agissent sur le stockage et la consommation de nourriture (insuline, thyroïdienne), ou la sensation de faim (ghréline et leptine) qui favorise la perte de poids.

Quel jeûne intermittent choisir ?

Sur les 24 heures de tes journées : tu as un intervalle de 8 heures pour manger tes deux repas. 16 heures pour laisser reposer ton corps. Exemple avec ces deux méthodes :

  • Prendre tes deux repas à 12h et 19h et laisser ton corps se reposer jusqu’au lendemain midi. À éviter si tu ne peux sauter le petit-déjeuner et manquer d’énergie pendant une matinée. Un modèle plébiscité pour les sportifs qui veulent perdre du poids ou dessiner leur muscles.

  • Sinon, tu choisis de manger à 7h et 14h en profitant d’un bon repas matinal équilibré. Un très bon rythme qui permet de dépenser de l’énergie dès le matin. Tu peux maintenir ta bonne forme tout au long de la journée et éviter la digestion nocturne qui pourrait troubler ton sommeil.

Pour finir, il n’y a pas de « meilleur jeûne », c’est ton quotidien, ton corps et tes habitudes qui orienteront ton choix !

Est-il bénéfique pour le corps ?

Oui à condition d’être suivi. Il est d’ailleurs clairement contre indiqué pour les personnes souffrant d’anorexie, les femmes enceintes (ou allaitant) et les jeunes de moins de 18 ans. Des médecins pourront te le prescrire ou proscrire en fonction de tes conditions de santé. La pratique du jeûne n’a ni durée, ni fréquence type. Par conséquent, ses bienfaits sont nombreux, il offre une « privation » qui permet à ton corps de réguler son fonctionnement. Il favorise aussi une élimination des toxines en profondeur.

Allié à une bonne pratique du sport, le jeûne intermittent aide les personnes à faire fondre plus rapidement leur masse graisseuse. C’est aussi un bon moyen de corriger les problèmes d’hyperinsulinisme ou d’hyperglycémie qui cause aujourd’hui énormément de surpoids, de diabète augmentant les risques d’infarctus, de cancer, etc. D’ailleurs, le fitness est le plus grand ennemi du diabète comme abordé dans cette article.

Dans un autre temps, lors des périodes de jeûne, ton corps puise dans ses ressources. Il va alors chercher son carburant de secours : les corps cétoniques. Tu libères des cétones, qui une fois capté par ton cerveau, créent une sensation de bien-être. Brûler des corps cétoniques quotidiennement apporterait une protection contre certaines maladies neurologiques, les diabètes, l’hypertension, … A l’inverse, l’acidocétose, est causé par la libération en trop grande quantité de corps cétoniques due à une carence en insuline ou en glucose.

Conserve une bonne hygiène de vie !

Même si le jeûne consiste en une privation de nourriture, tes habitudes alimentaires sont au centre du processus. Par exemple, tu te dois de soutenir le travail du corps en conservant un équilibre nutritif au quotidien. En général, dirige-toi vers les aliments sains, évite ceux qui sont trop lourds à digérer. Pas de panique, beaucoup des pratiquants soutiennent que l’effort du jeûne t’incite prendre le temps de cuisiner pour mieux manger et mettre de côté malbouffe et fast-food en tout genre.

Une bonne hydratation est essentielle pendant le jeûne, tu peux boire de l’eau sous toutes ses formes : Plate ou pétillante pour son côté salé, avec du citron. Tous les types de thé rendent le jeûne plus facile et efficace car ils te serviront de coupe faim (thé vert) en favorisant le travail intestinal. Le café, sans en abuser et sans sucre bien-sûr. Maintenant, tu maintiens un niveau de détox parfait et ton corps ne manque de rien.

Un menu jeûne intermittent

Le jeûne allié au sport.

Terry Crews, acteur bien connu des séries Netflix, pratique le jeûne depuis  longtemps. Il affirme que le jeûne et le sport font bon ménage si tu souhaites dessiner tes muscles. Il a choisi de démarrer sa journée par une séance de sport avant de prendre son premier repas à 14h.

Pourquoi ? Tout d’abord, faire du sport avant d’avoir mangé un repas te permet de brûler les graisses en profondeur. Lorsque tu pratiques une activité physique, tu brûles des glucides en premier, puis des lipides et des protéines. Si tu ne consommes pas de nourriture, tu n’apportes pas de glucide à ton corps avant l’exercice. Tu brûles directement les lipides coupables de la graisse.

Si ton poids est un souci, n’hésite pas à faire appel à un coach sportif. Il te conseillera un régime alimentaire et un programme d’exercices adapté à ta morphologie et tes objectifs ! Un vrai suivi de ta progression pourrait t’apporter un brin de motivation supplémentaire.

Pas d’excuses, ce n’est pas le manque de glucides et de calories qui viendront troubler ta capacité musculaire. Au contraire, le jeûne participe à un nettoyage cellulaire qui contribue à l’entretiens de la musculature ! Et si tu as une petite faim une goutte d’huile de coco ou de chanvre (riche en oméga 3 et 6) pourra t’aider à calmer l’appétit.

Le jeûne,
un traitement thérapeutique à lui seul ?

Ses propriétés font de lui un « traitement » à lui seul en Russie. Les patients atteints de diabète, d’hypertension, de rhumatisme et d’allergie sont pris en charge dans un centre de jeûne, sans aucune aide médicamenteuse. Une thérapie suivi de 40 ans d’études scientifiques malheureusement non-traduites … ARTE y a même consacré un documentaire complet. (clique ici)

Il existe d’autres types ou formes de jeûnes : Le 6:1 ou 5:2 (une ou deux journées de privation par semaine), le « jeûne hydrique » ou l’objectif est de se priver de nourriture pendant plus de 2 jours et ne boire que de l’eau, et bien d’autres que tu pourrais préférer au jeûne intermittent.

Avec le jeûne intermittent, vous pouvez accelérer la perte de poids

Pour finir, le sentiment de faim existe toujours puisque ton corps va brûler la graisse stockée. Tu ressens parfois des maux de tête ou un sentiment de fatigue plus prononcée, lié au manque. Néanmoins, les avantages que le jeûne intermittent procure te fera oublier les inconvénients. Pas besoin de pré-requis pour pratiquer un jeûne, juste de la motivation et des objectifs. Si tu sais pas quoi en penser, essaye ! En attendant, prends soin de ton corps, c’est le seul endroit où tu vis.